Le Rosaire (3 + 1 chapelets)


 Lire et /ou Écouter "On Line" le très saint Rosaire

Sondage sur le Rosaire "on line"

L'Église a une très grande dévotion envers le Rosaire (le chapelet) et je voudrais vous expliquer en quoi il consiste. 
La puissance de Grâce du chapelet n'est plus à démontrer pour qui connaît l'histoire de l'Église, mais pourtant en ces temps troublés, beaucoup redécouvrent aujourd'hui ses effets merveilleux...

Un chapelet...

Le Site de marie vous propose, pour vous aider à prier le saint Rosaire et aussi pour prier en communion, de lire/écouter les Mystères - ensemble -

Table des matières
L'ORIGINE DU ROSAIRE

Psautier de Marie
Saint Dominique
La pluie du Rosaire...
Le Bienheureux Alain de la Roche
Saint Pie V

Description

Qu'est-ce que le chapelet ?

Composition des Mystères du Rosaire

Mystères Joyeux
Mystères Lumineux
Mystères Douloureux
Mystères Glorieux
 
Prières intervenant dans le Rosaire

Comment prier le Rosaire (le chapelet)
Explication pratique pour prier le Rosaire

Un chapelet de combat !

Rosaire perpétuel



L'ORIGINE DU ROSAIRE

Dès les débuts du Christianisme (1) , les disciples du Christ sui­vaient l'ex­emple et les instructions du Maître. Ils le faisaient dans les termes enseig­nés par Jésus Lui-même : le Pater Noster (2) .

Après l'Ascension, ils s'unirent par la prière à Notre Seigneur rendu au Ciel. Ils passèrent les dix jours de l'Ascension à la Pentecôte en prière dans le Céna­cle, en compagnie de Marie, qui les guidait certainement dans ces exer­cices.

Après la mort de Marie, les Apôtres et les premiers disciples, la sachant au Ciel en corps et en âme, lui adressèrent aussi leurs prières. Ils aimaient cer­tainement lui répéter la belle salutation de l'Archange qui avait ouvert le Nou­veau Testament, dont saint Luc avait consigné le texte dans son Évangile. Le Symbole des Apôtres était aussi cher aux chrétiens, et ils le récitaient souvent, seuls ou en assemblée de prière.
Les prières des premiers chrétiens étaient empruntées beaucoup au Psautier, recueil des 150 psaumes attribués à David, même si certains d'entre eux sont d'autres sources.

Psautier de Marie

C'est ainsi, sans doute, que de bonne heure, des dévots de la Très Sainte Vierge eurent l'idée de ce que l'on appela assez longtemps le Psautier de Marie, composé de 150 Ave Maria (3) , dans lequel ils intercalaient le Pater de Jésus, et des acclamations à la Très Sainte Trinité (4) .


Mais la forme actuelle du Rosaire remonte à saint Domini­que, agissant sur les instructions de Marie elle-même.


Les 150 Ave furent partagés en trois parties en l'honneur de la très Sain­te Trinité. Puis, chaque partie en cinq dizaines d'Ave, chaque dizaine précé­dée d'un Pater et suivie du Gloria à la très Sainte Trinité.

Saint Dominique

Saint Dominique, né en Espagne, était un grand prédicateur des débuts du 13ème siècle. A cette époque, des hérétiques, reprenant la vieille hérésie manichéenne (5) , semaient l'erreur et la subversion sociale dans le Sud de la France. L'hérésie avait gagné l'appui de plusieurs curés, même de quelques Évêques, et aussi de puissants Seigneurs du Languedoc, surtout du Comté de Toulouse et aussi de ceux d'Albi, de Béziers, de Carcassonne, etc. 


En 1206, au Concile régional de Montpellier, Dominique, qui se trouvait là, fit remarquer aux conciliaires que les rencontres des légats et autres dig­nitaires ecclésiastiques avec des représentants de l'hérésie tournaient vite à l'avantage des hérétiques, parce que les légats et missionnaires se présen­taient à ces discussions publiques en grand équipage, avec chevaux et suite imposante. Il proposa de revenir à la méthode simple et pauvre de Notre-Seig­neur.

Sur-le-champ, lui-même renvoya ses chevaux et son es­corte, et com­mença ses missions à pied, au niveau des gens, mendiant repas et cou­chers. Ses dis­ciples firent de même. Les résultats furent diffé­rents, des conversions eurent lieu.

Mais, en somme, ce fut encore très médiocre, devant l'im­men­sité de la tâche et les forces de la perversion. Il man­quait quelque chose, et Dominique allait l'ap­prendre...

La pluie du Rosaire...

En 1214, presque découragé à la vue du maigre résultat de tant d'ef­forts, le prédicateur se retira dans un bois près de Toulou­se, se mit en pri­ère et péniten­ce, jeûna, cela en expiation des offenses faites à Dieu par les pécheurs, les héréti­ques et les impénitents !

Le troisième jour, la Très Sainte Vierge Marie lui apparût, ac­compagnée de trois princesses de sa cour céleste. ­ Elle lui dit :

“Mon fils Dominique, ne vous étonnez pas de ne pas réussir en vos prédi­ca­tions !
Car, vous labourez un sol qui n'a pas été arrosé par la pluie…
Sachez que, quand Dieu voulut renouve­ler le monde, Il envoya d'abord la pluie de la Saluta­tion Angélique, et c'est ainsi que le monde fut ra­cheté… Exhortez donc les hommes, dans vos ser­mons, à réciter mon Psau­tier (6) , et vous en recueillerez de grands fruits pour les âmes.”

C'est ce fit dès lors Dominique, et les résultats furent vite con­sidérabl­es ! Il y eut bien la vingtaine d'années de guerre de la croisade des Al­bigeois, qui fit beaucoup de massacres des deux côtés des belligé­rants, attisa beaucoup de braises, mêla beaucoup d'injus­tices à une cause juste ! MAIS, ce fut le Rosaire et non les armes qui converti­rent les âmes...

Saint Dominique mourut en 1221, mais il laissa son Ordre des Domini­cains bien établi, pour continuer son oeuvre.

Le Rosaire s'était beaucoup répandu. Mais comme il arrive souvent, la né­gligence revient quand les grandes épreuves sont passées ! Il fallut la grande peste de 1349, qui ravagea tous les royaumes d'Europe, pour ramener les foules à se retourner vers Dieu et à reprendre le Psautier de Jésus et Marie.

Le Bienheureux Alain de la Roche

Au siècle suivant, en 1460, la Sainte Vierge Marie apparut au Bien­heu­reux Alain de la Roche (7) , de l'Ordre de saint Domi­ni­que, insistant de nou­veau sur la récitation de son Psautier. 

Ce qu'il fit, et c'est alors que la voix publi­que donna à cette prière le nom de ROSAIRE, qui signifie couronne de roses. Une couronne, composée au complet, de 153 roses blanches (Ave) et 16 roses rouges (Pater) , toutes venant du Paradis.

Dans des révélations ultérieures, Marie Elle-même a confirmé (8) ce nom !

Saint Pie V

Il est bon de vous rappeler aussi ici, que le saint Pape Pie V, mort il y a quatre siècles (1572) , organisa une grande croisade mondiale du Rosai­re, pour arrêter l'avance turque mahométane, qui maîtrisait déjà les pays des Balkans et la mer depuis Constantinople aux ap­proches de l'Arctique. C'est au Rosaire que fut due la décisive victoire de LEPANTE (9) en 1571 !

Description

Celui-ci comprend trois parties, appelées aussi "chapelet" : les Mystères Joyeux, les Mystères Douloureux, les Mystères Glorieux, qui concernent des événements Joyeux, Douloureux et Glorieux de la vie du Christ et de Marie sa Mère, notre Mère et la Mère de l'Église.

Qu'est-ce que le chapelet ?

Rappelez-vous, dans toutes ses interventions, Marie invite de manière forte, à prier son saint Rosaire, au moins un chapelet CHAQUE JOUR (Fatima) .

Les papes eux-mêmes en ont fortement conseillé " l'exercice ", songez par exemple à notre très cher Pape Jean-Paul II qui, lorsqu'il vous reçoit vous offre comme cadeau un chapelet... N'est-ce pas là plus sûr moyen de vous en montrer l'importance ?

La prière du Chapelet (Rosaire) comporte en fait deux parties, qui s'exécutent simultanément : d'une part, la récitation des prières (décrites ci-dessous) et d'autre part, la méditation des Mystères du Rosaire, c'est-à-dire, en même temps que l'on récite pieusement les prières, on médite sur les événements de la vie de Jésus et/ou de Marie que sont les Mystères.

Composition des Mystères du Rosaire

Mystères Joyeux

 1) L'Annonciation

Fruit : L'Humilité
Réf. : Lc 1, 26-38

 2) La Visitation

Fruit : Le zèle, l'ardeur pour le salut du prochain (l'amour du prochain)
Réf. : Lc 1, 39-56

3) La Naissance de Jésus (Nativité)

Fruit : L'amour de la Pauvreté, n'être riche que de Dieu
Réf. : Lc 2, 1-21

 4) La Présentation au Temple (la Purification de Marie)

Fruit : La Pureté (du coeur, du corps et de l'esprit)
Réf. : Lc 2, 22-40

 5) Le Recouvrement de Jésus au Temple

Fruit : L'obéissance, (la recherche de Dieu en toutes choses)
Réf. : Lc 2, 41-51


Le pape Jean-Paul II dans lettre apostolique "ROSARIUM VIRGINIS MARIAE" nous donne 5 nouveaux mystères :

" Si l'on veut indiquer à la communauté chrétienne cinq moments significatifs - mystères “lumineux” - de cette période de la vie du Christ, il me semble que l'on peut les mettre ainsi en évidence: 1. au moment de son Baptême au Jourdain, 2. dans son auto-révélation aux noces de Cana, 3. dans l'annonce du Royaume de Dieu avec l'invitation à la conversion, 4. dans sa Transfiguration et enfin 5. dans l'institution de l'Eucharistie, expression sacramentelle du mystère pascal. Chacun de ces mystères est une révélation du Royaume désormais présent dans la personne de Jésus."


Mystères Lumineux

1) Le baptême au Jourdain

        Fruit : "Jésus s’est fait péché pour nous" (2 Co 5)
        Réf : Mt 3, 13-17 et concordances

2) Les noces de Cana

        Fruit : L’intercession de Marie dans le don de la grâce
        Réf. : Jn 2, 1-12

3) L’annonce du Royaume

        Fruit : Le Royaume de Dieu n'est pas un Royaume humain
        Réf. : Mt 5, 9; Mc 1, 15; Jn 20, 21-23 et concordances

4) La transfiguration

        Fruit : L’attente de la Vie nouvelle avec Dieu
        Réf. : Mt 17, 1-9 et concordances

5) L’institution de l’Eucharistie

        Fruit : La présence cachée de Jésus (la vie d'interiorité avec Marie)
        Réf. : Mt 26, 26-29 et concordances


 

Mystères Douloureux

  1) L'Agonie de Jésus

Fruit : Le regret, la contrition de nos péchés
Réf. : Mt 26, 36-56 et concordances

 2) La Flagellation

Fruit : La mortification de notre corps (le pardon de nos sensualités)
Réf. : Mt 27, 26 et concordances

 3) Le Couronnement d'épines

Fruit : La mortification de notre esprit (le pardon de nos mauvais désirs)
Réf. : Mt 27, 27-31 et concordances

 4) Le Portement de la Croix

Fruit : Le courage dans les épreuves; accepter nos peines
Réf. : Mt 27, 32 et concordances

 5) Le Crucifiement et la Mort de Jésus sur la Croix

Fruit : Mourir à nous-mêmes (un plus grand amour de Dieu et des âmes)
Réf. : Mt 27, 33-56 et concordances

Mystères Glorieux

  1) La Résurrection de Jésus

Fruit : La Foi (croire en l'Amour de Dieu)
Réf. : Mt 28, 5-8 et concordances

 2) L'Ascension

Fruit : L'Espérance chrétienne, le désir du Ciel
Réf. : Lc 24, 50-53 et concordances

 3) La Pentecôte

Fruit : La descente du Saint-Esprit en nos âmes
Réf. : Ac 2, 1-13

 4) L'Assomption de la Très Sainte Vierge Marie

Fruit : Un pur amour de Jésus et Marie, la grâce d'une bonne mort
Réf. : Ap 12, 14-16

 5) Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans le Ciel

Fruit : La Persévérance (une grande dévotion à Marie)
Réf. : Ap 12, 1-3

Prières intervenant dans le Rosaire :

Symbole des Apôtres : Je crois en seul Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du Ciel et de la terre; et en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre-Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, est ressuscité des morts le troisième jour; est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant; d'où il viendra juger les vivants et les morts. je crois au Saint-Esprit, à la sainte Église Catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Ainsi soit-il.

 Notre Père : Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta Volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal. Amen.

 Je vous salue Marie : Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

 Gloire au Père : Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours et pour les siècles des siècles. Amen

Comment prier le Rosaire (le chapelet)

Sur le dessin ci-dessous, vous pouvez visualiser un chapelet (le Rosaire = trois chapelets) .

Description du chapelet (Rosaire = 3 chapelets)

Pour prier le Rosaire, vous méditez sur les Mystères du Rosaire (Annonciation, Visitation etc.) et en même temps, vous récitez les prières.

Explication pratique pour prier le Rosaire

Vous commencez par dire le Symbole des Apôtres, ensuite un Notre Père, trois Je Vous Salue Marie et enfin un Gloire au Père: ceci est l'introduction du Chapelet et du Rosaire, autrement dit, si vous dites trois chapelets dans la journée (un Rosaire) , vous ne dites qu'une seule fois l'introduction! C'est lorsque vous recommencez éventuellement un autre Rosaire qu'il faut reprendre l'introduction: bien sûr, ce n'est pas académique, et vous le faites comme vous le sentez, la Sainte Vierge n'en sera pas troublée ;-). Mais autant faire les choses comme il le faut, voilà pourquoi je vous indique la procédure à suivre.

Ensuite, vous dites les dizaines, qui correspondent en fait à : un Notre Père, dix Je Vous Salue Marie et un Gloire au Père.

 
Voilà, vous êtes capable de prier le chapelet (le Rosaire) , qui est "un merveilleux résumé de l'Évangile", comme le disait le Pape Paul VI.

Si le Seigneur vous inspire le cœur, et j'insiste, si cela ne vient pas de votre nécessaire, vous pouvez acheter des chapelets (en plastique de préférence - fluo, blanc etc.) et me les envoyer car mon stock s'épuise et je ne dispose pas de gros moyens (idem pour des médailles miraculeuses) : contactez-moi dans ce cas...

Chapelet de combat

Le mensuel des bonnes nouvelles

Durant la première guerre mondiale l'armée américaine a fait distribuer des chapelets aux soldats

Beaucoup attribuèrent leur vie sauve au chapelet de combat. 

Ce modèle est une création réalisée dans l'esprit des chapelets de combat qui furent utilisés durant les deux premières guerres mondiales. 

Il est lourd, avec la médaille miraculeuse au centre, la médaille de saint Benoit et la Croix du Pardon. C'est le seul chapelet qui soit source d'indulgences losqu'on embrasse la Croix.

Vous pouvez le commander sur le site web de la bonne nouvelle : http://boutique.labonnenouvelle.net/801-le-chapelet-de-combat.php

Livré avec explications sur l'origine. Fabrication exclusive à la main en France. Perles en laiton. 
La croix est celle du pardon
, c'est le seul crucifix qui soit source d'indulgences, lorsque qu'on la porte ou l'embrasse. C'est le Pape Saint Pie X qui déclara que ce crucifix du pardon attribuait des Indulgences en 1907, il reconnut ces indulgences de pardon pour les vivants et les âmes du Purgatoire.

Utilisation actuelle : Bien sûr vous recevez l'indulgence (c'est à dire le pardon de vos péchés) quans vous embrassez la Croix, néanmoins ce n'est pas magique, il faut quand même vous confesser au moment opportun. Par contre, si vous rencontrez une personne en danger de mort imminente qui ne peut pas se confesser, le simple fait d'embrasser la Croix avec Foi apporte les mêmes grâces d'indulgences et de pardon que durant les guerres mondiales.

Livré dans un gousset en velour noir de 14/16 cm. Modèle réservé et déposé 

 

 




Notes

(1) « L'origine du Rosaire » par Louis Even
(2) C'est-à-dire le “ Notre Père ”
(3) “ Je vous salue Marie…”
(4) “ Gloire au Père… ”
(5) Manichéisme: religion de salut fondée par le babylonien Mani au mi­lieu du IIIe siècle. Mani se considérait comme le dernier des grands prophètes (après, entre autres, Zoroastre, le Bouddha et Jésus) dont il devait couronner la religion encore imparfaite (parce que non fixée par écrit par eux-mêmes) . Seuls ceux qui croient en lui (et en son message de salut) peuvent être sauvés et c'était lié à une continence (chasteté) radicale.
(6) Il sera appelé plus tard “ ROSAIRE ”
(7) de qui nous viennent les quinze Promesses faites par la Sainte Vier­ge Marie aux dévots du très saint Rosaire...
(8) Par exemple, à Fatima où Elle s'est faite appeler: « Notre-Dame du Rosaire ». « Je suis Notre-Dame du Rosaire. Je viens vous demander de dire tous les jours le chapelet et de changer de vie ...»: Fatima, le 13 octobre 1917.
(9) Fête encore commémorée aujourd'hui par la Fête de « Notre-Dame du très saint Rosaire » le 7 octobre de chaque année.
(10) Notez que la Très Sainte Vierge Marie, lors de ses apparitions, porte toujours un chape­let sur Elle… Lourdes, Fatima, etc.